ISTOM
ISTOM

 

 

Valorisation du niébé au Burkina Faso

 

  • Contexte et objectifs du projet de recherche : 

La question de l’approvisionnement des protéines tant animales que végétales est l’une des préoccupations de l’ISTOM en matière de recherche.

Le choix de l’étude des protéines végétales est animé, a priori, par le souci de prendre en compte l’accessibilité de ces produits par les catégories modestes (voire pauvres).

La compétition naissant des besoins des différents utilisateurs possibles de ces protéines (agriculteurs, ménagères, industriels,) est nécessaire à prendre en compte pour comprendre l’accessibilité effective des matières premières les contenant.

Le soja étant devenu dans ce secteur une culture de toute première importance à l’échelle mondiale, le choix d’un concurrent potentiel, le niébé, issu de pays en développement a été retenu comme objet d’étude. Le niébé est, de plus, une culture courante des campagnes du Sahel et de la savane soudanienne et largement consommé. Le choix s’est porté sur le Burkina-Faso qui, en tant que pays enclavé, permettait d’étudier une situation extrême de tensions sur ces approvisionnements.

Pour rendre plus complet ce questionnement, l’étude a cherché à comprendre si son éventuelle transformation était susceptible de modifier sa place sur le marché.

Nous nous sommes attachés à étudier les principales voies de transformation du niébé à l’échelle de ce pays, et à identifier les principaux substituts (transformés ou non). Il fallait donc repérer les entreprises dont l’une des activités est la transformation, qu’elles aient lieu au sein d’unités domestiques ou à l’échelle industrielle, qui sont de potentiels moteurs de ces évolutions.

 

  • Premiers résultats  

On est face à une production de rente du niébé, objet d’un marché sous-régional à destination des pays côtier (plus de 50 % de la production sont exportés hors du Burkina) : marché dynamique très organisé, tiré entre intenses compétitions et spéculations.

Cette place particulière est concomitante à une révolution agricole de certaines campagnes (Samatenga) caractérisée par l’abandon de la culture du coton. Il fut ainsi surprenant de découvrir une campagne, où la population rurale est souvent dans une situation alimentaire qualifiée de précaire, transformée en une région exportatrice de niébé (et de sésame) sur des marchés distants. Nous n’avons pas, par contre, observé d’exportations vers des marchés plus rémunérateurs (Europe), des contraintes de certification des produits nous ayant été rapportées (Florent THIES, GTZ).

Dans le cadre d’une mission jeunes experts, étudiants et chercheurs ont pu mener une enquête de terrain

La mission n’a pas observé de forme transformée au niveau des étapes amont de la filière niébé, par contre des innovations ont eu lieu au niveau du stockage de ce produit, réputé relativement périssable. De nouvelles technologies sont d’ailleurs proposées et en cours d’adoption (le triple sac). Tout ceci montre bien le dynamisme de la filière.

La mission n’a pu que confirmer un faible (voire inexistant) usage industriel au Burkina. 

De façon plus surprenante, le niébé ne parait pas, en ville, la protéine végétale la plus prisée ou la plus « performante » au niveau des catégories les plus modestes. Le Néré (via sa forme transformée appelée soumbala : graines de néré cuites, décortiquées, fermentées, séchées) pourrait occuper cette place tout comme le poisson fumé en miette. Ces deux produits étant encore consommés par des ménages qui déclarent le niébé inaccessible financièrement. Durant la mission, un protocole d’enquête des ménagères pour préciser cette tendance a été testé.

Quant au soja, produit de référence, la production et les importations ne témoignent pas d’une croissance soutenue (ce qui était pourtant initialement attendu) au Burkina-Faso. Une vulgarisation de sa culture et de ses usages est cependant en cours dans le sud du pays, menée par APME2A et le CIDR (et dans les pays côtiers limitrophes Ghana et Togo notamment) qui serait relayée par les services de l’agriculture ; l’importance de ces évolutions et leur portée est aujourd’hui difficile à appréhender. Un suivi léger de ces évolutions parait opportun dans le cadre de la poursuite de cette étude.

Reprenant les propos de Bréhima DIAWARA, responsable du Département de Technologie Alimentaire (IRSAT – CNRST) : « l’investigation des procédés en ville est réductrice de la diversité des savoir-faire locaux dont les référentiels demeurent en milieu rural ». Le recensement et la caractérisation des modes de transformation et de consommation du niébé en milieu rural paraissent nécessaires.

 

Stéphanie REGNAULT (enseignant-chercheur) et Marc OSWALD (directeur de la recherche).

 

ISTOM - 32, Boulevard du Port - 95094 CERGY PONTOISE Cedex
Téléphone : (+33) 01 30 75 62 60 / Fax : (+33) 01 30 75 62 61 / E-mail : istom@istom.net

Présentation

Actus de l'ISTOM

Notre école

100 ans d'histoire...

Les locaux

Angers Rentrée 2018

Conférences

Le réseau des anciens

Salons et Journées Portes Ouvertes

Télécharger notre plaquette

Formation

Enseignements

Les stages

Mission de decouverte d'initiative sociale et solidaire

Mission jeunes experts

International

Admissions

Pourquoi devenir ingénieur ISTOM ?

Candidater en 1ère année

Candidater en 2e année à l'ISTOM

Candidater en 3ème année

Candidater en 4ème année

Candidats étrangers

Dates admissions

Frais dossier et scolarité

Notre plaquette

Notre catalogue de cours

Salons et Journées Portes Ouvertes

Newsletter

Obtenir un num. de dossier

Votre dossier d'admission

Métiers

Les métiers des Istomiens

Un réseau international

L'association des anciens

Recherche

La recherche à l'ISTOM

2018 - Séminaire recherche 25-01

2016 - Séminaire recherche 21-01

L'équipe des enseignants-chercheurs

Les projets de recherche

Entreprises et partenariats

Accueil

Télécharger notre plaquette "Relations entreprises"

Recruter un diplômé

Accueillir un stagiaire

Les professionnels au coeur de la formation

Taxe d'apprentissage

Forum métiers

Nos partenaires

VAE

Infos pratiques

ANGERS

Logements

Restauration

Bourses

Transports

Couverture Sociale

Santé

Vie et Culture à Angers

Contact

Administration

Enseignement

Centre de documentation

Comment venir à l'ISTOM

Actualités

A savoir

Salons

journée portes ouvertes

Journées Portes Ouvertes

Edenia

Archives

Flux RSS/Atom :

Flux Présentation

-

FLux métiers

-

Actualités

-

Formation

-

Métiers & Débouchés

-

Admissions

-

Recherche

-

Entreprises & Partenariats

-

Infos pratiques

-

Contact

© Ugocom / Paris - Avignon
Création Site Internet - Agence de Communication